Preuves à l’appui !

Avant de vous présenter notre programme et notre équipe, il est nécessaire de vous démontrer que le mandat actuel n’a pas été une promenade de santé ! Nous souhaitons donc vous présenter ces quelques extraits de documents officiels pour mettre fin à toute calomnie ou négation sur la situation dans laquelle la ville de Douvrin se trouvait à notre arrivée…

Comme l’indique le courrier du 1er avril 2008 de la Chambre Régionale des Comptes (CRC), le rapport d’observations définitif concernant la commune de Douvrin est disponible sur demande en mairie.

Ce document édité par la CRC a été présenté en présence de chacun des conseillers municipaux (incluant donc l’opposition), lors d’une assemblée délibérante. (Courrier de la Chambre Régionale des Comptes)

Ce présent rapport fait état de la triste réalité dans laquelle nous avons pris les commandes d’un navire en plein naufrage !

On apprend donc en page 20 de ce rapport, qu’en 2002, suite à la création d’Artois Comm, la ville dégageait des excédents de fonctionnement de 2 340 000 € … Bonne nouvelle qui va très vite se transformer en désastre budgétaire puisqu’en fin d’année 2005, suite à une mauvaise gestion, la ville affiche un résultat négatif de moins 600 000€ ! La CRC émet même de sérieux doutes sur les résultats de fin d’année et évoque la possible mise sous tutelle de la ville afin de rétablir l’équilibre budgétaire. (Voir le document)

En 2006, comme indiqué page 21 de ce même rapport, il est clairement mis en évidence les incohérences dans la gestion des finances de la ville.

On peut y lire entre autres :
- Que l’exercice budgétaire n’était toujours pas clôturé à la date réglementaire;
- Que le maire en place prévoit d’avoir recourt à l’AUGMENTATION des impôts et ordonner la fermeture de la piscine pour réduire les déficits;
- Et contre toute attente, que la ville souhaitait engagée des travaux de rénovation de la piscine alors que celle-ci ne devrait plus fonctionner…

Voir le document

 

En date du 30 octobre 2007, la Sous Préfecture envoie un courrier pour demander l’annulation du marché de la piscine. La ville s’apprête à lancer un marché de 2 319 779.72€ de travaux pour la rénovation de la piscine ! Hors seul un budget de 192 742 € est alloué dans un premier temps… ce qui vous laisse envisager ce qui nous attendait les années suivantes ! L’ancienne municipalité n’a pas suivi cette recommandation et a poursuivi le marché. A notre arrivée, cette faute nous a poussé à faire annuler le marché en négociant un dédit qui a coûté près de 900 000 € aux contribuables douvrinois ! (Voir le document)

 

Cliquer ci-dessous pour voir le résumé du rapport remis en 2008 sur la fiabilité des comptes de l’ancienne municipalité, du Directeur Général des Services…

Voir le document

 

L’équipe Douvrin Retrouvée Le Rassemblement